Les essentiels à enmener en roadtrip

Que vous partiez pour quelques jours ou plus, il y a certains articles/outils qu’il est toujours bon d’avoir avec soi et qui peuvent rendre de nombreux services.

Après avoir publié un article sur les outils indispensables que tout(e) motard(e) se doit d’avoir dans son garage (ici), Robin, vous fait une nouvelle liste. Mais cette fois, il s’agit des incontournables à emmener lorsque vous partez faire un roadtrip à moto.

Que vous partiez pour quelques jours ou plus, ces articles devraient vous éviter certains tracas et dépanner lorsque la situation se présente.

Si vous comptez partir plus longtemps ou plus loin, nous vous recommandons le blog de Bonnie & Klyde, couple franco-espagnol parti sur la route de Singapour depuis la Suisse (ici). Ils dressent une liste exhaustive du matériel nécessaire à emmener avec soi lors d’un tel périple. A noter toutefois que cette liste doit être adaptée en fonction de votre moto et itinéraire.

1. Pour le pilote : se protéger des éléments

1.1.  Protection solaire : 2 articles

  1. de la crème solaire (contre les coups de soleils sur le nez et les poignets);
  2. des lunettes de soleil (pour éviter d’être aveugler et parfois contre une migraine oculaire…);

1.2.  Protection contre le vent : 3 articles

  1. des bouchons d’oreilles (pour la fatigue liée au bruit);
  2. du baume pour les lèvres (pour l’hydratation des lèvres);
  3. un tour de coup (pour ne pas se refroidir par la nuque).

1.3. Protection contre le froid et la pluie : 4 articles

  1. Une tenue moto (pantalon et veste) : ça peut paraitre évident pour certains, mais la pratique de la moto comporte des risques. Aussi, et particulièrement lorsqu’on fait beaucoup de kilomètres, et pour mettre toutes les chances de son côté, on s’équipe correctement pour être protégé un maximum en cas de chute/accident. Si l’achat d’une tenue efficace représente un budget conséquent, il vaut mieux investir un petit peu au départ et avoir une tenue qui vieillit bien et vous accompagne un bon bout. On ne serait que trop vous conseiller d’aller dans une boutique spécialisée afin de bénéficier des conseils de spécialiste qui sauront vous indiquer la tenue la plus adéquate à vos besoins (cuir, synthétique, imperméabilité, respirabilité, etc.);
  2. une deuxième paire de gant (si la première fini trempée);
  3. des sous-vêtements techniques haut et bas (compact et super efficace);
  4. une tenue de pluie (soit en deux partie ou une combinaison intégrale). N’hésitez pas à investir un peu pour cette dernière. En effet, les tenues de pluie légères, efficaces et compactes coutent plus cher. Toutefois, vous verrez la différence le jour où vous devrez rouler 5h sous une pluie battante. Et on ne vous dit pas ça parce que ça nous est arrivé l’année passée dans le centre de la France
    🙂
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • Pinterest
    • Gmail
    !

1.4. Divers

  1. Un couteau suisse: parce que ça sert absolument à tout et pas que pour le pique-nique ;
  2. Des lingettes pour nettoyer le casque, pour enlever les insectes écrasés sur la visière/casque après une journée de ride en été;
  3. Une lampe frontale/lampe-de-poche : pour procéder à une petite réparation ou installer un campement;
  4. Son matériel de navigation (carte, GPS, smartphone, etc.). Lire notre article ici;
  5. Un sac de réservoir: pratique pour loger son matériel pour la journée, sa carte routière, etc..

1.5 Matériel de camping

Pour tous ceux pour qui road-trip rime avec camping (sauvage) jetez également un coup d’œil au blog de Bonnie & Klyde (ici).

2. Pour la moto : continuer à rouler et pouvoir repartir

  1. un manomètre : pour contrôler la bonne pression à deux ou chargé
  2. un mini-booster de démarrage (jump starter): qui devrait vous permettre d’éviter de démarrer la moto à la poussée en cas de pépin de batterie, surtout si elle est chargée avec toute la bagagerie. Ces petits boosters servent également de batterie externe (le port USB permet la recharge d’un smartphone ou d’une GoPro par ex.) et ils ont souvent une fonction lampe-de-poche qui peut dépanner pour lire une carte.
  3. une bombe de lubrifiant : pour graisser la chaîne tous les 500kms
  4. un câble d’embrayage : pour ne pas terminer prématurément cette virée à cause de cet élément pas du tout standard.
  5. une chambre à air : pour l’avoir à dispo et la fournir au dépanneur. A minima des rustines (pour tous ceux qui ne roulent pas avec des pneus tubeless bien sûr) !
  6. 1L d’huile moteur : eh oui cela arrive d’avoir à faire l’appoint et évite de la payer à prix d’or à la station-service.
  7. Les documents de la moto (certificat d’assurance, carte-grise, etc.) : à avoir avec soi mais à ne pas laisser dans la moto (en cas de vol).

Pour toutes/tous celles et ceux qui voyagent beaucoup et qui sont uniquement assuré(e)s aux tiers (RC), on vous recommande de souscrire à une assistance dépannage en tout cas pour l’Europe (TCS par ex.). L’impact sur la prime est souvent limité, mais une telle assistance peut vous éviter bien des tracas en cas de panne à l’étranger. Pour les autres, l’assistance est normalement incluse dans votre couverture casco (partielle/complète). Mais contrôlez pour être sûr !

Bon road-trip, profitez bien et Ride Safe!

Cruizador X Rideshaper
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Pinterest
  • Gmail

Pour en savoir plus sur Cruizador – le premier portail en ligne de location de motos en Suisse c’est par ici.

Pin It on Pinterest

Share This

Partager

Share with your friends!